Pirates des Caraïbes RPG : A la recherche de l'eau de jouvence.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des crabes à la rescousse !

Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Sparrow
Capitaine du Black Pearl; Seigneur de la Piraterie.
avatar

Nombre de messages : 529
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Des crabes à la rescousse !   Ven 6 Juil - 19:39

Ancien Topic


On nomma sa « L’antre de Davy Jones » ou « Le territoire des morts », ce fameux endroit ou Jack Sparrow, ce merveilleux capitaine et son navire, ont été emmenés ; il était mort et devait errer ici pour l’éternité, il devait être punis. Mais ne croyez surtout pas qu’il l’ignore ! Comment ce grand capitaine, ce renard, ce maudit pirate, cet homme si fier, pouvait ignorer qu’il était mort. Il sentait encore cette chose visqueuse sur son visage, cette odeur pestilentielle lui piquer les narines ; et pourtant… il ne savait vraiment plus du tout d’où sa venait. Mais peut-être qu’il essayait simplement de nous faire croire cela, il faisait peut-être semblant de devenir fou, de se voir lui-même partout, de se donner à lui mêmes des ordres ; tout sa n’était peut-être qu’une magnifique ruse de sa part, et croyez moi il en a encore pleins, et des meilleurs en réserve ! Ah ah ah !

« Dépêchez-vous bande de cafard ! Nous perdons de la vitesse et un temps précieux ! » cria le capitaine Jack Sparrow en zigzagant entre ses hommes.

Jack ne finissait pas de courir partout, de donner des ordres à tout le monde et surtout à trouver le moindre petit truc qui clochait. (A vrai dire il trouvait à tout le monde quelque chose qui n’allait pas, même si c’était une chose complètement… débile.) Le capitaine avait fière allure, la poitrine bien gonflée, le tricorne mis comme il fallait sur sa tête ainsi que sa veste posée soigneusement sur ses épaules.

Ses yeux se posèrent sur un matelot, il était torse nu et semblait perdu au milieu de tout se remue ménage. Le capitaine ne bougeait pas et le regardait d’un regard meurtrier, sa main posée sur son pistolet. La recrue en mit du temps pour s’apercevoir que son capitaine exigeait qu’il se bouge un peu le derrière pour aider les autres à courir partout. (Car c’était un peu ce qu’ils faisaient.) Qui pouvait résister à un tel regard ? L’homme fit demi tour et se dirigea vers la barre, il leva les yeux vers le ciel et grimpa aux cordages pour rejoindre le nid de pic. Pourquoi faire ? Allons donc, pour observer l’horizon ! Dès la mise en mouvement de son matelot, Jack fit un sourire satisfait suivit d’un petit soupire jouissif. Il fit lui aussi demi tour… un demi tour qui lui fit hausser les sourcils lorsqu’il fixa un matelot paniquer juste devant lui, tout prêt du balstinguage. Le capitaine roula des yeux. Indigné, il se dirigea vers l’homme.

« Voyons voir l’étendue des dégâts… » murmura t-il tout en marchant de son pas habituellement branlant.

Une fois arrivé et après avoir observé et fait trembler le moussaillons de peur, Jack Sparrow, le capitaine Jack Sparrow, recula et fit une jolie révérence en tournant trois fois son bras droit devant lui. Une fois remis en posture droite, et une fois que presque tout l’équipage c’était agglutiné autour de la scène, le capitaine parla avec un petit sourire aux lèvres :

« Magnifique nœud de chaise, monsieur Sparrow ! Cependant… ce n’est pas un nœud de chaise qu’il faut faire pour accrocher se genre de chose. »

Eh oui, tout l’équipage était fait de Jack Sparrow ; ou du moins de personnages de sa même apparences et ils avaient tous comme nom, Sparrow ; je ne vous l’avait pas dit ? Peu importe, ce qu’il faut savoir c’est que Jack Sparrow, le vrai, n’est apparemment même pas satisfait de lui-même… bizarre pour un homme comme lui.

A présent tout l’équipage était sur les nerfs, bien sur il y en avait toujours qui chuchotaient des sottises un peu plus loin, le capitaine faisait semblant de ne rien entendre alors qu’il entendait tout, mais le plus mal en point dans cette histoire était celui qui avait fait se nœud de chaise qui ne plaisait pas du tout au capitaine, alors que ce nœud était très bien, vraiment ! Pourtant ce jeune homme croyait avoir fait une vrai de vrai pagaille alors qu'il avait fait un jolie noeud de chaise... le monde est cruel. Le capitaine, trouvant se silence trop long, fronça alors les sourcils et s’acharna sur se nœud de chaise, et tout en le détachant furieusement, il disait :

« Ce nœud n’est ni comme il faut, ni convenable ; ni acceptable, ni adéquate. Tout bonnement : une abomination ! »

Puis regardant les autres qui, eux, regardaient la scène ; il montra du doigt ce nœud qui n’en était plus un et cria :

« Et vous, prenez en de la graine et regardez ce que je fait aux verres de terre qui crées… des abominations comme celle-ci ! »

C’est la qu’il planta sa pauvre épée, qui était toute propre, dans le ventre de son verre de terre d’interlocuteur. Puis il posa sa tête sur son épaule et lui murmura :

« C’est ce genre de noeud qui ont faillis nous perdrent ! »

Il retira son épée et regarda son matelot tomber sur le plancher du navire qui allait bientôt devenir rouge par sa faute, mais le capitaine ne pensait pas encore à ce pauvre plancher et à ce qu’il allait faire à ce maudit corps qui aurait taché le beau sol de son navire adoré car il était beaucoup trop occupé à essuyer son épée sur le bord du navire. (Après tout, ce n’était pas lui qui lavait… mais c’est lui qui fait un malheur lorsque l’on fait du mal à son Pearl.)

« Nous avons perdu de la vitesse et un temps précieux les amis ! Comme dit le proverbe : ‘Personne ne peux rattraper le temps perdu’… EST CE QUE VOUS ME COMPRENEZ ??? »

Et tous en cœur répondirent « Oui capitaine ! » avant de continuer à écouter le charabias de ce fameux capitaine qui devait vraiment perdre la tête pour parler à des… fantômes :

« Vous comprenez ?... et bien vous allez me recommencer tout sa, et depuis le début ! Et j’espère que sa vous servira de leçon !... Le calme plat Monsieur Sparrow, sa énerve tout l’équipage… Je n’ai de sympathie pour aucun de vous bande d’asticots, ni même la patience de prétendre le contraire ! »

Et montant en haut du balstinguage, puis en prenant une corde, il ajouta :

« Les amis ! Je me lave les mains de ses étrangetés. »

Jack sauta du navire, ou plutôt de ce qui devait être un navire, un navire naviguant sur de l’eau, sur de l’eau de mer, dans un énorme océan… mais cet océan était plutôt un océan de sable, le Black Pearl était planté au beau milieu de sa calme plat et de cette terre granuleuse et blanche. Apparemment Jack savait qu’il n’y avait pas d’eau, qu’ils ne bougeaient pas, mais il savait surtout qu’il n’y avait pas de vent. Et pourtant il fourra son doigt dans sa bouche pour le lever haut dans le ciel et ainsi mesurer si il y avait du vent ou non, et si oui, d’où il venait. En rebaissant le doigt et en se rendant compte qu’il n’y avait pas de vent, bien qu’il le savait qu’il n’y en avait pas, il sembla comme contrarié et commença à s’éloigner du navire ; marchant de si, de là, regardant un peu partout. Et d’un coup, il s’arrêta. Reniflant quelque chose d’inodore et non loin de lui : une pierre, un pierre ovale et blanche comme la sol. Il fronça les sourcils et se baissa pour prendre cette fameuse et étrange pierre ; il la regarda et la retourna plusieurs fois pour bien identifier la chose. Effectivement, une pierre… mais quel goût sa a ? Il commença à lécher l’objet avec une touche de dégoût, après tout une pierre n’est pas sensé être bon à manger. Encore une fois comme contrarié, il lança la pierre de toute ses forces et partit dans l’autre sens pour retourner vers son navire en parlant tout seul de choses vraiment… inintéressante :

« Oh, mais pourquoi ne répond-t-il pas ? Mais parce que c’est un benêt… Je vais organiser une magnifique réception, et vous n’êtes pas invité, ah ah. »

Le capitaine s’arrêta brusquement, il avait l’impression que quelqu’un l’observait ; comme si quelqu’un était tout prêt et le visait avec un pistolet. Jack avala sa salive et se retourna tout doucement… c’était la pierre, la petit pierre ovale et comme le sol qui l’observait d’un regard qui irritait le capitaine. Persuadé que cette pierre était celle qu’il avait lancer avant, il la prit entre ses doigts et la lança encore plus fort qu’avant. Puis il haussa les sourcils et continua dans l’autre sens, toujours vers le navire, en murmurant :

« Voila que nous sommes suivis par des pierres… c’est bien la première fois ! »

Il arriva à l’avant du navire et découvrit une corde qui pendait, il fronça les sourcils et tira dessus ; la corde s’allongeait bizarrement et se posait aux pieds de Jack en formant un magnifique rond comme ce que se tuait à faire un pirate en je ne sais combien d’heures.

Pendant ce temps, et un petit peu plus loin, le cailloux se transforma en un jolie petit crabe tout mignon. (Un petit peu comme dans Transformers si vous connaissez.) Ce petit crabe blanc se dirigea vers d’autre copains cailloux et leva ses deux grosses pinces comme pour nous montrer que c’était lui le grand manitou tout puissant et qu’il avait bien l’intention de combattre quelqu’un. Mais pour sa, il fallait que ses copains se réveillent, eux aussi tel des Transformers. Et c’est ce qu’ils firent, mais certains restèrent coincer les pattes en l’air à cause de leur mauvaise position…

Pendant que tout ce beau monde se réveillait, Jack était entrain de tirer son navire avec la corde qui était précédemment tomber devant lui. Il tirait de toutes ses forces et était tellement épris à la tache qu’il ne remarqua même pas que des petits crabes-cailloux s’agitaient pour finalement l’aider. Alors que Jack tombait à la renverse, fatigué, le navire commençait à bouger, et tout sa tout seul… ou du moins sans que le capitaine fasse quoi que se sois. Jack semblait dormir et avait les yeux fermés jusqu’à ce que l’ombre du bateau arrive à lui, il se réveilla avec une grimace aux lèvres, se mis en tailleur et regarda à sa gauche : son navire, son magnifique navire… il voguait ! Il voguait tout seul sur le sable, si c’est pas génial tout sa ! Et en baissant un peu la tête, il remarqua ses petites bêtes avec des pinces, des pinces qui font généralement mal… Jack fit de gros yeux, se leva pour mieux voir et commença à courir après le Black Pearl qui allait même plus vite que lui. (En comptant que lui et sa démarche bizarre… sa ne va pas très vite.)

Mais ou va-t-il ? Ou l’emmenent-t-ils ?

[Hs; je sais, c'est pas le moment mais puisque je pars demain en vacance je post comme sa vous pouvez encore répondre. Mais alongez un peu le tout sinon on va tous être coincés. Croyez moi, aller en vacance c'est pas ce que je préfère alors ne me blamer pas bande d'asticot ! x) Et je sais... c'est long et nul mais surtout bourré de fautes ! xD]

_________________
Jack Sparrow
Actuellement sur un petit rafiot entre Tortuga et Port Royal.



• Lien vers la Fiche •


Dernière édition par le Dim 22 Juil - 14:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloha Ihnoe

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Sam 7 Juil - 22:05

Aloha ouvra les yeux, elle était au bord d'une plage. Elle avait survécue, elle regardait autour d'elle. D'un côté la mer et de l'autre du sable. Elle tourna la tête et voyait les autres survivants en train de se diriger vers la plage. Elle tomba a genou et ramassa un peu de sable dans sa main. Elle était complètement trempée. A ces côté Gibbs, Will et un peu plus loin Barbossa et Tia Dalma. Elle se releva et observait tout autour d'elle. C'est donc cela l'Antre de Davy Jones? Très intéressant, mais elle ne voudra jamais passer l'éternité dans ce drôle d'endroit! Elle marcha quelque mètre passant devant Barbossa et Tia Dalma. Elle leur faisait un petit sourire puis se demandait ou était passer le navire? Il n'était plus là quel veine comment vont-ils retrouver Jack et repartir s'il y a plus de navire? Déja faut trouver Jack! Ou est-il? Elle avançait et monta sur le monticule de sable rien. Elle voyait au loin que Tia était en train de sourire. Elle redescendait en prenant son temps. Elle retourna vers l'équipage du Hai Peng, elle discutait avec eux. Car pour l'instant y ne se passe pas grand chose. Pas un souffle de vent rien, un endroit vraiment bizzare qu'est l'Antre de Davy Jones. Elizabeth était à côté de Will tout deux regardaient en face d'eux tout comme la plupart des marins. Barbossa était semble-t-il un peu perdu, il ne faisait pas grand chose. Il ne parle quasiement pas ou quoi? Drôle de personnage, en tout cas elle ne veux pas de lui comme capitaine du Pearl c'est sur.

-Un endroit abandonner du ciel!

Gibbs avait raison, Aloha marcha de droite à gauche regardant tout le monde. C'est sur qu'attérir ici est la dernière chose à faire! Mais pour le moment personne ne semble bouger. Qu'est-ce qui leur arrive? Elle s'asseya dans le sable et attendait patiemment que les choses bougent. Elle bailla et regardait au loin la mer, tout est si calme dans cet endroit. Elle ne doit pas trop rêver ici c'est pas le paradis. A côté d'elle Gibbs qui est éblouie par le soleil. Cela la faisait rire c'était trop drôle. Mais bon sang qu'est-ce qu'il attende comme ça. Pourquoi personne ne bouge. Elle ferma les yeux un moment et se coucha dans le sable pour faire une sieste le temps de voir les choses bouger. Elle dormait pendant que les autres se demandait ou était passer Jack. Ils pensaient que ce territoire devait être très grand.

-Mademoiselle Ihnoe on ne dors pas ici...

-Ha bon temps pis, mais comme personne ne fait rien.

Aloha rouspetta et se leva, Tia Dalma avait un grand sourire. Cette femme est mystérieuse pour Aloha, elle ne la connaissait pas vraiment. Elle a entendue parlée d'elle y a longtemps. Décidement on fait de drôle de rencontre dans ce périeux voyage. Elle en apprenait chaque jour des nouvelles chose. Il faisait très chaud ici, mais elle ne pouvait pas tellement se dénuder parce que sinon on va encore faire des commentaires! Des commentaires stupides surtout. Elle alla vers Barbossa de pied ferme.

-Que faisons-nous maintenant a par rester planter comme des statues?

Barbossa devait comme tout le monde attendre, il tourna la tête vers Tia, peux-être qu'elle avait la réponse à sa question possible. Mais en attendant il ne faisait pas grand chose jusqu'à maintenant. Il tenait bêtement ces cartes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector Barbossa
Capitaine dépossédé de son navire
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 30
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Dim 15 Juil - 15:12

Tout était noir. Une terrible douleur se répandait dans le crâne du capitaine Barbossa. Il n’ouvrit pas tout de suite les yeux malgré le fait qu’il pouvait sentir le doux et chaud contact du sable sur son corps. Il fronça les sourcils tentant de se rappeler des évènements.

*Arg…ma tête…*

Soudain, tout lui revint en flash-back. Le Hai Peng, la chute, les craquements du navire qui se disloquait, les membres de son équipage qui tombaient, lui-même qui était emporté par les flots bouillonants. Il se redressa brusquement réveillant les douleurs assoupies de son corps. Il serra les lèvres retenant un juron. La lumière aveuglante du soleil l’assaillit si bien qu’il du plisser les yeux. Sa main burinée vint sur son front et il détailla les alentours, un air inquiet sur le visage. Ses hommes se relevaient les uns après les autres autour de lui. Il s’avança de quelques pas, titubant légèrement. Tout autour d’eux n’était que sable immaculé.

« Allez debout Messieurs ! Remettez vous ! »

Une jeune femme vint se planter devant lui l’air mécontent lui demandant ce qu’ils faisaient là. Il se rembrunit. Son regard se durcit cruellement et il lui adressa un regard froid et méprisant.

« Ce que nous faisons ici ? »

Sa voix était brusque presque violente.

« Mademoiselle, nous sommes ici pour sauver Jack, dois je vraiment vous le rappeler ? Quant au fait, que nous attendions…peut être que vous n’êtes pas au courant mais nous sommes dans l’Antre de Davy Jones. C’est endroit est ce que d’autres pourraient appeler l’enfer. Il ne connaît ni limites ni réelle étendue. Alors s’il vous plait d’aller chercher Jack et de vous y perdre, je vous en prie. Je ne vous retiendrais pas. »

Après un dernier regard meurtrier à la jeune femme, il se détourna et fixa les dunes blanches qui luisaient perversement sous le soleil.

*Allez Jack montre toi…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Turner

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Mer 18 Juil - 17:01

*Ou suis-je?* ...une voix lointaine parvenait à ses oreilles... *Que m'est-il arrivé? Suis-je mort?*

Le vent soufflait faiblement pour venir caresser le visage de Will...Le jeune pirate était allongé sur la sable chaud, les grains passant entre ses doigts, les vagues marines lui chatouillant les pieds.

*Oulà...ma tète* pensa-t il en se passant une main dans ses cheveux longs, collés à son front.

Des souvenirs commençaient à lui revenir...

*************************************************************

Il faisait nuit, et le jeune Turner n'avait aucune envie de prendre un peu de repos bien mérité. La nuit était si belle avec un ciel dégagé et des étoiles brillant de milles feux. Et puis, il avait tellement de choses sur lesquelles il devait réfléchir, se questionner qu'il aurait beaucoup trop de mal à trouver un sommeil suffisament lourd pour supporter les ronflements des autres matelots.
Il songeait à celle qu'il aimait, Miss Swann, si seuleument il pouvait savoir si ce qu'il avait vu était bel et bien réel. Etait-elle amoureuse du Capitaine Jack Sparrow? Ressentait-elle la même attirance pour lui que celle qu'il ressentait à son égard? Tant de questions sans réponses...

Will décida de s'assoir contre le mat et de rester là à penser à tout ce qui lui occupait l'esprit, peut-être trouverait-il le sommeil en étant balloté lentement par les vagues qui venaient carresser la proue du navire. Finalement sur le pont de ce bateau c'était l'endroit où il se sentait le mieux. Il pourrait retourner sur la terre ferme une fois cette histoire belle et bien finie mais il n'en avait pas envie, du moins pas pour le moment car tout ce qu'il aimait se trouvaient ici. Et il n'était pas prêt à y renoncer, et puis il avait une promesse à tenir vis-à-vis de son père. Il devait le libérer de Jones. Les choses étaient encore plus compliquées maintenant qu'il y réfléchissait calmement. Pourquoi fallait-il que la vie soit si dure? Ne pouvait-il pas être un simple menuisier comme avant et aimer en secret Elisabeth Swann? Non c'était impossible, une telle vie était absolument révolue maintenant qu'il était devenue un pirate. Oui, un pirate c'est ce qu'il était maintenant.

Il enfouit son visage dans ses mains pour cacher ce paysage en espérant que lorsqu'il rouvrirait les yeux il serait à nouveau dans sa petite vie confortable en train de travailler honnetement. Mais un bruit de pas sur le bois du pont lui fit renoncer à cet espoir.


*************************************************************

Mais oui! Le voyage! Le sauvetage de Jack, prisonnier dans l'Antre...La résurrection mysterieuse de Barbossa, l'apparition de l'énigmatique voyante...Tia Dalma, leurs péripéties à Singapour...


*Mais aprés? que c'est-il passé?* pensait-il toujours les yeux fermés, essayant de réconstituer par bribes son passé.

Le voyage à travers le néant...le froid mordant, la glace, le feu...l'obscurité. La chute! Les rires de Barbossa, dans le tumulte des vagues, les cris des matelots et...


"Elisabeth!" cria-t il, en se levant subitement les yeux grands ouverts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piratescaribbean.azurforum.com/index.htm
Jack Sparrow
Capitaine du Black Pearl; Seigneur de la Piraterie.
avatar

Nombre de messages : 529
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Sam 21 Juil - 17:58

Quelque chose se voyait enfin vers ses vierges dunes de sables. Quelque chose de grand, mais pas si grand vu le sable. Quelque chose qui allait plutôt vite et qui semblait voguer sur cette terre de non-retour. Cette chose qui portait des voiles fraîchement larguer par l’équipage composer de Jack, cette chose qui normalement vogue sur l’eau, c’était tout simplement le Black Pearl. Oui, ce légendaire navire entrain de voguer presque tout seul sur du sable, il avançait vers les nouveaux arrivant, traîné par des crabes-cailloux qui s’empilaient sous le navire. Le navire pris une nouvelle dune, montant lentement jusqu’au sommet et redescendant tel un navire fantôme… de la ou étaient les autres, ils ne pouvaient pas voir ce qui aidait le bateau à avancer, mais c’était plus qu’anormal…

Alors que son précieux Black Pearl naviguait gentiment jusque dans la mer, notre cher et grand capitaine Jack Sparrow faisait le fier tout en haut du mat, regardant avec fier allure l’horizon –ou plutôt fixant quelque chose d’invisible et faisant semblant d’être a l’aise tout la haut alors que ce n’était vraiment pas la cas.

Le Black Pearl atterri enfin l’eau, faisant virevolter des crabes dans tout les sens et les faisant retomber dans l’eau, la où ils étaient le plus en sécurité. Jack ne jeta pas l’ancre avant d’être loin de cette terre maudite, mais il la jeta tout de même pour faire un coucou aux pauvres naufragés un peu plus loin, abandonnés entre l’eau et le sable et le regardant faire la bouche grande ouverte depuis que le Pearl se sois montré. Jack prenait son temps, oh oui, il prenait beaucoup son temps, laissant encore un peu languiner les autres sur la plage qui n’attendait que qu’il arrive, et ce, le plus vite possible pour sortir d’ici. Ou du moins, c’est ce qu’il pensait…

Comme pour prendre encore plus de temps, il prit la chaloupe et rama doucement pour ne pas trop se fatiguer. Une fois arriver, il prit soins de bien déposer les rames dans la petite chaloupe et se retourna vers ses invités. Il les regarda, ils le regardèrent, pendant un moment personne ne faisait rien quand tout a coup, Jack posa son regard sur Barbossa un sourire aux lèvre.

« Hector !! » s’exclama Jack en écartant les bras et en se dirigeant vers lui a grand pas.

_________________
Jack Sparrow
Actuellement sur un petit rafiot entre Tortuga et Port Royal.



• Lien vers la Fiche •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector Barbossa
Capitaine dépossédé de son navire
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 30
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Mar 24 Juil - 20:50

Il n’y avait pas le moindre souffle de vent. Le soleil brûlant dardait le sol immaculé de ses rayons d’or. Le capitaine Barbossa se tenait raide comme un piquet, scrutant d’un air distant et colérique les dunes qui s’étendaient à perte de vue devant lui. Sous ses sourcils froncés, brillaient les profondeurs noires de son regard. Ses matelots l’évitaient soigneusement baissant la tête avec respect. Toutes ses pensées étaient tournées vers une unique personne, la personne qui l’avait tué, celle qui lui avait volé son navire, celle qui les avait conduits ici par la force des choses, la personne qu’il haïssait le plus à ce moment. Le capitaine eut une moue dégoûtée et cracha à ses pieds.

« Jack » marmonna-t-il d’un air renfrogné.

Soudain, les dunes se mirent à onduler devant lui. Sa main se posa en visière sur son front et il se pencha en peu plus en avant. Barbossa écarquilla les yeux d’une stupeur lorsqu’il vit le Black Pearl, son Black Pearl voguer sur l’horizon de sable. Il sembla au capitaine que quelque chose roulait sous la coque du navire mais son regard fut rapidement attiré par autre chose. Jack Sparrow, fièrement perché sur la plus haute traverse, fixait l’océan d’un air hautain. Le visage de Barbossa s’empreignit de dégoût puis de colère lorsqu’il vit le navire continuer sa route sans s’arrêter.

« Il ne va tout de même pas… »

Finalement, Jack revint sur la plage un sourire triomphant et étrange plaqué sur les lèvres. Il s’avança vers eux d’une démarche titubante. Il ouvrit les bras à l’approche de Barbossa.

« Mon cher Jack…Heureux de te voir parmi nous. Remercie donc tes amis de m’avoir convaincu de venir te chercher jusqu’ici. Je crois que ce coup là tu leur dois une fière chandelle. Car si ta mémoire t’est encore fidèle, tu devrais te rappeler l’île de la Muerta, non ? Là où tu m’as tué… »

La voix de Barbossa était roulante et cassante à la fois, mêlant humour noir et mépris. Il observait Jack avec une certaine distance. Les plumes de son chapeau sombre ondulaient sous la brise qui miraculeusement s’était levée. Tous les autres membres de l’équipage les entouraient écoutant la joute qui avait débuté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tya Myles
Pirate aux deux facettes.
avatar

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Mer 25 Juil - 15:16

La jeune demoiselle se reveilla la tête dans le sable et le reste du corps dans l'eau.Bon où était-elle, ça elle n'en savait rien, elle était heureuse d'être vivante, c'etait déja ça... Il faisait terriblement chaud, et les survivants étaient enttrain de se rassembler. Elle se leva, un vrai malade tête la submergea et elle fut eblouit par le soleil. lle tenta desesperemment de marcher mais retomba.. Raaa...Qu'est ce qu'elle en avait marre, m'enfin, l lui fallait retrouver le capitaine Sparrow, bien qu'il soit un peu egocentrique voire beaucoup ,elle l'appréciait. Et c'ets alors que là haut, près du ciel, sur une grande dune apparut le Black Pearl, Jack en haut de ce magnifique bateau. La jeune fille se releva et le suivit du regard. Il se rapprocha alors des pirates dans sa petite chaloupe et tout d'un coup ragarda le capitaine Barbossa, tiens, il s'appelel Hector celui-là? Quel nom pourri.. Se dit Tya...

Elle s'avança vers les deux hommes, le sourire aux lèvres, comme tous enfait..Et les observa en se taisant, sachant très bien qu'il valait mieux se taire.


[Pas d'inspi..Desoulé Soeurette et les autres >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloha Ihnoe

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Mer 25 Juil - 18:51

Aloha regardait Jack et Barbossa, apparement ces deux-là ne s'aime pas vraiment. Cela se voyait très bien et préféra se taire. Elle se demandait maintenant que Jack est de retour comment allons-nous faire pour resortir de la? Très bonne question! Pour le moment, elle regarde avec curiosité Jack Sparrow. Pas mal comme pirate, il change de ces autres stupides de Tortuga. Aloha était en peu derrière pour ne pas trop s'imposée. A part qu'elle est trempée tout va très bien. Tia Dalma juste en face d'elle, drôle de femme. Aloha regardait attentivement se que Jack et Barbossa faisaient. Après tout elle doit lui obéir sans discuter. Vaux mieux pour elle de ne pas en rajouter. Elle a assez causer d'ennuis comme ça. Elle tourna sa tête et observa le Black Pearl au loin, superbe navire. Mais comment une seule personne peux naviguer avec cela? Impossible! Elle ne sait nullement comment Jack a pu se débrouillé seul avec le Pearl. Elle regardait autour d'elle, une petite poignée a survécue encore heureux se dit-elle. C'était tellement exitant! S'il fallait refaire, elle le ferais sans hésiter. Dans ce monde y a pas grand chose, a par la mer et du sable. C'est triste, pas joyeux mais bon c'est l'Antre de Davy Jones! Gibbs était tout content de revoir Jack, un fidel marin lui. Très sympa comme pirate le Gibbs, lui faisait un beau sourire puis continuait d'observer Jack et Barbossa en train de discuter de l'Ile de la Muerta. Aloha ne connaissait pas toute l'histoire de Jack et Barbossa. Elle préfèra ne pas pauser de question sur ce sujet. Etonnament y avait des femmes, normalement la piraterie est pas réservée au femme se disait Aloha mais y a des exceptions à la règle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia Dalma
Calypso...
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Lun 30 Juil - 12:22

Tia n'avait pas repondu a la question d'Hector alors qu'il allait tombé dans le vide. Elle avait simplement lancé a celui ci un regard des plus étrange et un sourire malicieux. Il doutait? Peut etre, mais Tia ne doutait jamais... Enfin... Pas cette fois du moins. Agripée au bastinguage, plantant ses ongles noirs a l'interieur du bois dur, elle était tombée avec le reste de l'équipage. Une fois sur la plage, elle avait un peu secoué sa lourde robe et, passant une main dans ses cheveux, avait replacé sa crinière de cheveux noirs. Personne en vue, mais elle gardait le meme sourire. Un crabe vint a ses pieds, puis deux et meme un peu plus. Elle en pris un dans sa main et le caressant, elle ouvrit un large sourire, montrant ses dents toute aussi noires que le reste. Elle regardait le crabe ne faisant pas attention au autres puis elle leva la tête et vit le Pearl... Un rictus sortit alors de sa bouche puis elle s'avança vers les autres qui c'était regroupés non loin. Elle regardait Jack avec intensité. Elle savait, elle, se qu'il avait vecu. Sans un mot, elle le fixait tout en écoutant ce qui se disait autour d'elle. Elle semblait a la fois reveuse, fière et... Etrange. Enfin, comme a son habitude en somme.



[désolée du retard!!!!! :s :s :s]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sparrow
Capitaine du Black Pearl; Seigneur de la Piraterie.
avatar

Nombre de messages : 529
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Lun 6 Aoû - 19:19

Contournant vivement Hector pour ne pas avoir à le serrer dans ses bras –bien qu’il ne pensait pas que son ami voudrait jouer à sa avec lui-, Jack lança un drôle de sourire à son vieil ami avant de froncer les sourcils… L’île de Muerta ? Tué ? Relevant la tête vers Barbossa en le regardant d’un de ses regards qui ne voulait absolument rien dire, et après avoir fait quelques coups de têtes et d’avoir sourie en coin il répondit :

« Nan… t’es sur ? »

Il sourie pour de bon avant de se joindre à Tia Dalma en poussant Barbossa d’un petit coup de coude qui n’était qu’un élan pour sa démarche Sparrowienne. Tout le monde le regardait, tout le monde regardait l’homme, le capitaine !, qui était vraiment plus fou que jamais. Et maintenant qu’allait-il faire ? A part gigoter sa main gauche devant cette sorcière tout en lui lançant un sourire charmeur et pourtant si faux… oui bon, c’est vrai qu’il s’en était passé des choses avec Tia, mais Jack avait peur de Tia Dalma. En lançant un petit sourire futé et en louchant vers Aloha, il parla comme si il était extrêmement heureux de la voir :

« Tia Dalma, tu es aussi du voyage ! Tu ajoutes une magnifique touche de macabre à toutes les aventures ! »

Alors que l’étreinte des personnes autour de lui commençait à se resserrer et qu’il entendit Gibbs crier son prénom, il lui vint soudain une grande envie de crier… non ce n’était pas une envie, c’était logique. POURQUOI, POURQUOI ?

« MR. GIBBS ! J’en étais sur… et j’aimerais des excuses après ce que j’ai subis. Il y a eu un perpétuelle et flagrant manque de discipline à bord de mon vaisseau. POURQUOI ? POURQUOI EN EST-IL AINSI ? »

C’est ce moment la, le moment qu’il redoutait… le moment ou il allait enfin savoir pourquoi… pourquoi. Le pourquoi du comment, le pourquoi de cet endroit. Cette foutu île ? Ses déchets de navire sur la plage et puis Barbossa et tout l’équipage… « Vous êtes dans l’antre de Davy Jones… » murmura Gibbs comme pour soutenir l’honneur du capitaine, ou simplement pour ne pas se faire taper dessus par la suite ; mais le reste de l’équipage était trop prêt, presque collés à eux, collés à Jack. Ah vraiment, ce capitaine.

Lançant un regard affolé mêlé à la folle envie de crier à nouveau, le capitaine serra les dents pour simplement dire, doucement, puis agressivement :

« Mais sa je le sais, je sais très bien ou j’suis !… ne crois pas que j’lignore ! »

A peine eu-t-il le temps de tourner pour observer le reste, que son cœur se serra et qu’il retrouva la mémoire. Elizabeth était devant lui. Mais oui… Elizabeth. Cette Pirate, cette sorcière qui… le Kraken ! Cette odeur, mais oui ; c’était elle, qu’elle démone, qu’elle horrible sorcière, qu’elle… PIRATE ! Alternant plissement d’yeux, haussement de lèvre, coups de tête et la montrant bien du doigt ; Jack ne pouvait pas rester plus longtemps devant celle qui l’avait tué, oh que non ! Il avait tous les éléments, maintenant il lui fallait une confirmation.

Zigzaguant entre Tya, Aloha, Kami –de ceux qu’il reconnaissait- et bien sur poussant le reste de l’équipage qui s’était à nouveau collé contre lui, il arriva à Gibbs et tout en l’emmenant un peu à l’écart il lui demanda confirmation :

« Tu as bien dit l’Antre ? »

Oui c’était bien ca. Tenant sa tête pour réfléchir sérieusement, il se fit couper par…

[HS; Les vacances sa ralentie franchement tout le monde...]

_________________
Jack Sparrow
Actuellement sur un petit rafiot entre Tortuga et Port Royal.



• Lien vers la Fiche •


Dernière édition par le Ven 10 Aoû - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloha Ihnoe

avatar

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 17/06/2007

MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   Lun 6 Aoû - 21:43

Aloha regardait attentivement Jack avec étonnement, il est vraiment étrange celui-là! Il était en train d'inspecter tout le monde, chouette ce disait-elle avec un large sourire. Juste devant elle Tia Dalma en train de faire du charme à Jack. Cela la faisait rire, mais elle se demandait comment ils allaient maintenant faire pour resortir de là! Comme a dit Barbossa c'est facile d'y entrer mais difficile d'en resortir! Tout le monde avait les yeux river sur Jack. Quoi de plus normal non? Après tout on est venu chercher le célèbre Capitaine Jack Sparrow! Il avait une drôle d'attitude envers ces sauveurs. Il est devenu fou? Sûrement, cet endroit n'est pas très réjouissant ni acceuillant du tout! Elle ne voulait pas non plus s'attarder ici. Elle veux retourner sur un navire et observer l'horizon de loin. Elle secoua la tête, puis continuait de regarder Jack. Elle ne peux pas détacher son regard de lui. Un vrai séducteur, malin et parfois naïf. Elle tourna son regard vers le Black Pearl, magnifique navire impossant à la fois et qui inspire le respect aussi. Puis alors que Jack était en train de discuter avec Mr. Gibbs Aloha osa l'interompre.

-Excusez-moi Capitaine mais avez-vous une idée pour revenir dans le monde des vivants?

Tout le monde regardait Aloha, cette question était loin d'être stupide! C'est bien d'entrer mais faut aussi resortir. Elle ne veux pas rester ici pour l'éternité. Jones aime bien voler les âmes mais aime pas les rendres! Toujours très enthousiaste quand il est question de survie. Elle attendait patiemment que Jack lui réponde. Elle sait que Jack ne peux refuser une question d'une femme. Barbossa tenait toujours ces cartes et attendait patiemment que quelque chose se passe. Aloha tourna la tête en direction de l'horizon. Rien de bien intéressant si ce n'est la mer et le soleil. Déçue, elle se tourna de nouveau vers Jack avec un léger sourire en coin. Mr. Gibbs regardait Jack avec un léger sourire, il était en train d'expliquer que la marinne Aloha est une femme très speciale. Et ça c'est très vrai. Elle avait perdue son chapeau dans la chute du navire de Singapour. Ces cheveux volaient un peu partout rebelle tout comme elle. Elle ferma les yeux puis se demandait se qu'il allait faire maintenant qu'ils sont coincés dans ce maudit endroit.

-Je m'excuse de redemandé, mais que faisons-nous maintenant Capitaine? Je pense pas qu'on va rester ici a rien faire...

Aloha n'est pas impatiente, mais rester là a rien faire c'est chiant au bout d'un moment. Mr. Gibbs se metta à côté d'Aloha et lui expliqua quelque chose. Elle faisait une drôle de tête et préfèra se taire. Croisant les bras, elle restait derrière et attendait bêtement les ordres du Capitaine! Tout l'équipage était en train d'observer Jack avec attention. Celui-ci était en train de réfléchir sérieusement. Aloha sourire au lèvre était contente de son coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des crabes à la rescousse !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des crabes à la rescousse !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La révolution des crabes.
» L'amour à la rescousse [Sabert]
» Panier de crabes ? Demandez à Azouz Begag!
» Vie de Merde
» [En Cours]À la rescousse de sa Lumière [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates des Caraïbes RPG :: TERRE {RPG :: • L'antre de Davy Jones • :: L'OCEAN DE SABLE-
Sauter vers: